Connect with us

[Vidéo] Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

Sociéte

[Vidéo] Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

[Vidéo] Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

Non, il ne s’agit pas d’une émission de téléréalité, et encore moins du magazine télévisé, « Tous Ensemble » de l’animateur charismatique Marc-Emmanuel Dufour. Mais plutôt d’une belle histoire de générosité humaine que vient de vivre le village de Rose-Belle….Une histoire qui vaut la peine d’être racontée …

Il y a plus de bonheur à donner, qu’à recevoir. La valeur, la superficie importent peu. Le geste est symbolique surtout dans un pays où chacun pense avant tout à soit. C’est réconfortant de voir des jeunes qui sont animés de cet esprit de partage. On parle là de cette louable initiative d’un groupe d’internautes qui a bénévolement contribué à la construction d’une petite maison, un petit luxe pour la famille Chamroo, à Rose-Belle. Du rêve à la réalité en 8 jours. Le pari était osé mais ils l’ont réussi.

Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

L’émotion était à son comble hier (Ndlr: dimanche 2 avril) à Rose Belle. Après 13 ans de martyre, Annibhai Chamroo tient finalement dans ses mains les clés d’une maison, qui était inaccessible il y a une dizaine de jours. L’équipe de Le Point était présente lors de cette cérémonie de remise des clés. Une cérémonie qui a débuté avec une session de prière. Les Chamroo pourront désormais se protéger de la pluie et du soleil.

Tout démarre à partir d’une vidéo postée sur le réseau social, Facebook le mois dernier. Annibhai Chamroo, 50 ans, une habitante de Railway Road, Rose Belle vit dans un logis ravagé par un incendie en 2004 où les détritus servent de décor (voir photo). Et ce depuis bientôt 13 ans.

Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvre

Touché par ce drame, Arvesh Sharma Dabedeen décide d’intervenir. L’habitant de Cassis publie une annonce dans son statut Facebook. L’initiateur du projet sollicite de l’aide en vue d’offrir un toit à cette famille. Et l’attente a été au-delà de ses espérances. Son message privé inonde de promesse de dons. Impressionné par cet élan de solidarité, il se lance. Un premier contact a été alors établi avec cette famille du Sud. « Nu finn zoine. Enn grup de zen finn décide pu donn li enn toi décent. Nu finn craz partou pu remont enn lot lakaz. Nu finn gagn l’aid dépi Irlande et Angleterre », confie cet habitant de Cassis. Celui-ci à fait de cette mission une affaire personnelle. Il y met de tous ses forces. Le cas Anibhai Chamroo a enflammé la Toile. Chacun s’y met, main dans la main, à la réussite de ce noble projet, qui reflète la grandeur et la générosité des internautes.

Un JCB est mandé sur les lieux pour déblayer le terrain. Petit à petit, la nouvelle demeure des Chamroo prend forme. A l’exception de la salle de bain qui est à demi achevé. Des travaux qui prendront fin dans les jours qui suivent.

Pendant ce temps, les promesses de dons ne cessent de venir. Et le nombre des volontaires dont ceux du Hindu Youth Council. Certains villageois se sont aussi mobilisés pour s’entraider pour offrir une maison digne de nom à cette famille nécessiteuse.

Ustensiles de cuisine, produits sanitaire, meubles, carrelages, électroménagers, vêtements, tapis, téléviseur. Anibhai Chamroo n’en croit pas à ses yeux. « Mo donn zot bénédiction pu tou ce ki zot finn fer pou moi », lâche cette dame avec émotion. Peu loquace, cette mère de quatre enfants arrive difficilement à contenir ses larmes.

Un groupe d’internautes bâtit une maison à une famille pauvreHarris, son époux, lui est aux anges. Après ce coup de pouce, cet homme de 49 ans, qui fait des menus travaux, a la ferme intention de rechercher un travail régulier pour subvenir aux besoins de sa famille. «Mo remercié tou ce ki zot finn fer pou nu. Zot finn tir mwa dépi cot mo ti été, zot finn met mwa ici. Pa coné couma pu remercier zot», commente-t-il.

Le slogan de la Fête de l’Indépendance “la main dans la main” n’a pas été un faux rêve. Il s’est réalisé à Rose-Belle.

Après les Chamroo, ce groupe de « facebookers » s’est fixé une mission. Celle de venir en aide à d’autres familles nécessiteuses. On ne peut que leur souhaiter bonne chance !

N.B : Les photos et vidéos ont été prises à partir d’un téléphone mobile

Continue Reading

More in Sociéte

To Top