Connect with us

Rs 103 millions pour les parlementaires pensionnaires : Bhadain dit ‘non’, Minerve dit ‘oui’

Duel

Rs 103 millions pour les parlementaires pensionnaires : Bhadain dit ‘non’, Minerve dit ‘oui’

Rs 103 millions pour les parlementaires pensionnaires : Bhadain dit ‘non’, Minerve dit ‘oui’

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Pour l’année financière 2015-2016, une somme de Rs 103 millions a été déboursée pour assurer le paiement des pensions parlementaires. Cette allocation sera maintenue pour l’année financière 2017/2018. Une pension accordée en vertu du National Assembly (Retiring Allowances) Act à un parlementaire ayant complété deux mandats consécutifs. Mais Roshi Badhain, le leader du Reform Party, a exprimé le souhait d’abolir cette pension une fois au pouvoir. La retraitée politique, Jocelyne Minerve, est contre. Il faut souligner que chaque membre de l’Assemblée nationale contribue 6% de son salaire au Consolidated Fund. Une contribution annuelle qui avoisine dans les Rs 36 000 pour les députés et Rs 104 400 pour les ministres. Allons-y pour le duel de ce Lundi.

Roshi Badhain : 

  • Vous avez annoncé l’abolition de la pension parlementaire payée aux ex-parlementaires une fois au pouvoir. Pourquoi une telle décision?

C’est un luxe que Maurice n’est plus en mesure de s’offrir. Selon un calcul, si on comptabilise la durée d’un parlementaire sur 15 ans, surtout ceux qui sont relativement encore jeunes, cela coûtera Rs 2.5 milliards à l’État. C’est-à-dire que les contribuables seront appelés à contribuer pour la pension de ces parlementaires pendant des années. Prenons le cas de Nita Deerpalsing. Savez-vous qu’elle exerce pour le compte d’une société en Suisse. Pourquoi la population doit contribuer pour ceux ou celles qui ne sont plus là ? Si une personne a décidé de faire de la politique, c’est pour servir. Mais quand cette personne ne sert plus, il ne perçoit plus.

  • Si cette décision est adoptée, combien l’État économisera-t-il ?

Encore une fois, si l’on se fie à ce calcul, le pays économisera Rs 2.5 milliards sur 15 ans. Et si on décide de réduire le nombre de ministres de 24 à 20, le pays bénéficiera de Rs 250 millions sur un mandat et Rs 125 millions sur les députés et secrétaires parlementaires privés par mandat.

Concernant l’item per diem, nous avons proposé de le remplacer par un système de remboursement d’après un barème établi. Car, certains sont hébergés chez leurs proches pendant leur voyage et empochent cette allocation à des fins personnelles. Tout cela sera fait à partir d’une carte.

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

More in Duel

To Top