Connect with us

Lutte contre la maltraitance : Se sentir aimer jusqu’au dernier souffle, nos aînés n’en demandent que ça!

Actualité

Lutte contre la maltraitance : Se sentir aimer jusqu’au dernier souffle, nos aînés n’en demandent que ça!

Lutte contre la maltraitance : Se sentir aimer jusqu’au dernier souffle, nos aînés n’en demandent que ça!

Lutte contre la maltraitance : Se sentir aimer jusqu’au dernier souffle, nos aînés n’en demandent que ça!

Ils nous ont mis au monde. Ils ont construit la maison, le pays, le monde où nous vivons. Ils ont fait leur part du boulot et méritent respect et notre reconnaissance. Ce n’est pas toujours le cas. A l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la maltraitance des personnes âgées, pourquoi ne pas les offrir une petite gâterie? Simplement pour dire non à l’indifférence, simplement pour les accompagner jusqu’au dernier souffle afin qu’ils partent avec les meilleurs souvenirs après nous avoir tout donné. Est-ce si dur que ça ?

La maltraitance des personnes âgées est liée au fait que les personnes du troisième âge sont souvent perçus comme des fardeaux. Ils sont donc ‘envoyés’ dans des maisons de retraite. Comment vivent nous ainés à partir de là, sinon se dire que c’est fini, qu’ils ne comptent plus pour personne.  Conséquences psychologiques graves, parfois irréversibles, dépression, angoisse : des maux contre lesquels ils ne sont, dès lors, plus immunisés. Pour les personnes âgées, même un traumatisme relativement bénin peut laisser des séquelles graves et définitives, qui peuvent même entraîner la mort. Une étude relève que les victimes de maltraitance sont deux fois plus à risque.

Une loi votée en 2005

Une loi pour la protection des personnes âgées a été votée en 2005 : The Protection of Elderly Persons Act qui entra en rigueur le 1er septembre. L’article 9 mentionne un ‘protection order ‘ autorisant le déplacement d’une personne âgée maltraitée de son foyer, en cas d’abus. Dans la foulée de la promulgation de cette loi, une unité, la Welfare and Elderly Protection Unit a été mise sur pied. Celle-ci comprend 36 fonctionnaires, préalablement formés aux techniques de la médiation et de la négociation.

Malgré cela, la situation concernant la maltraitance des personnes âgées reste alarmante. De janvier à avril 2016, 254 cas ont été reportés à la police, contre 708 en 2015 et 785 en 2014.

Les témoignages de deux vieilles personnes

Notre équipe rédactionnelle est allée à la rencontre d’une vieille dame dans l’une des maisons de retraite de Port-Louis. Beeba. G âgée de 70 ans témoigne : « la polis in amenn moi isi. Mo garson ti p fer moi demann sarité ». Cette vieille dame nous a aussi dit qu’elle aime rester au couvent et qu’elle s’y sent bien. Sa fille vient la voir tous les dimanches, mais elle ne veut pas quitter le home.

On y a aussi rencontré une autre dame, Aisha.B. J., âgée, elle, de 84 ans. Elle est au couvent depuis six mois et elle se sent bien. Elle n’a personne pour s’occuper d’elle. ‘Mo pena ditou zenfan. mo ti ale kot mo nièce, lin amenn moi isi’. ‘Mo content reste là et mo pa ale agas personn » dit-elle.

En 2030, le quart de la population mauricienne aura plus de 60 ans (voir tableau plus loin). Cette tendance ne cessera d’augmenter au fil des années. N’est-ce pas qu’il est temps de renforcer les lois pour protéger nos ainés… que nous serons aussi pour nos enfants demain ?

 

Les chiffres au 1er juillet 2016

Hommes Femmes Total
60 ans à 64 ans 32, 860 35, 716 68, 576
65 ans et plus 53,469 72,770 126,239

 

Indeeree Pillay Rungien

 

Continue Reading
You may also like...

More in Actualité

To Top