Connect with us

[Vidéo] Danielle Ozeer : une leçon de vie

Il était une fois

[Vidéo] Danielle Ozeer : une leçon de vie

[Vidéo] Danielle Ozeer : une leçon de vie

Est-ce le sport qui a façonné la vie de Danielle Ozeer à tel point qu’elle est heureuse dans tout ce qu’elle fait ? En tout cas, cette ancienne handisportive de haut-niveau, âgée aujourd’hui de 72 ans, a une ‘positive attitude’ contagieuse. « Je suis handicapée, oui et alors ? ».

Rencontrer cette habitante de Curepipe est une aubaine pour le commun des mortels, ceux qui se plaignent parce qu’il pleut, qu’il faut trop chaud, parce que le monde ne tourne pas assez vite. Et si vous la preniez simple comme Danielle. « Je suis handicapée depuis mon enfance et je ne me déplace que sur mon fauteuil-roulant. Et alors. Dans le monde il y a des gens qui n’ont rien à manger. D’autres encore qui n’ont même pas un abri. Arrêtons de nous plaindre. La vie est belle, vivons-la, comme un cadeau de Dieu ».

Danielle vit dans une belle maison, superbement entretenue avec sa sœur et son beau-frère, tous deux physiquement handicapés. Comment vous faites pour la cuisine et le ménage, osons-nous demander. « Simple, il suffit de s’organiser. Je fais ce qui peut être fait à partir de mon fauteuil-roulant et les autres, qui peuvent se déplacer avec des béquilles, font la cuisine et le reste ».

Une volonté tenace qu’elle a appris du sport. En effet, la Curepipienne a été championne de Maurice durant de nombreuses années à Maurice. Elle pratiquait l’athlétisme dans des épreuves de piste et du marathon. L’ancienne sociétaire de Curepipe Handisport a représenté Maurice dans plusieurs compétitions internationales.  Coupes et trophées elle en collectionne des dizaines. « Oui c’est vrai que le sport m’a beaucoup appris. C’est une vraie leçon de vie, qui me permet de voir le coté pile du monde dans laquelle nous vivons. C’est vrai que l’on est entouré des problèmes dans le quotidien. Mais pensez-vous que les vôtres sont plus difficiles à gérer que ceux de vos voisins ? ».

Comment meuble-elle son quotidien justement ? « Je fais de la couture pour mes clients. J’adore jouer à la pétanque. Je vais au bord de mer ou chez des amis des fois, sinon j’occupe mes journées à la maison devant la télé ou en cuisinant ».

Le seul trophée qui manque au tableau de chasse de Danielle Ozeer, c’est celui de la simplicité. Nous le lui offrons sans aucune contestation, car cette dame peut changer le monde avec sa joie de vivre … autrement.

 

Continue Reading

More in Il était une fois

To Top