Connect with us

[vidéo] Gaëlle Victoire, le talent à l’état pur

Portrait

[vidéo] Gaëlle Victoire, le talent à l’état pur

[vidéo] Gaëlle Victoire, le talent à l’état pur

Gaëlle Victoire, le talent à l’état pur

Crayonner l’expression figée des gens, c’est son passe-temps. Gaëlle Victoire transforme chaque petit détail du quotidien en art. Cette jeune fille, âgée tout juste de 20 ans, adore passer ses journées à dessiner, gribouiller ou peindre. Avec son art, elle nous fait voyager à travers le temps. Rencontre avec une jeune demoiselle passionnée de dessin.

Lorsque nous rencontrons Gaëlle en ce samedi 24 juin, elle était assise sous un grand arbre à l’abri du soleil, perdue dans le portrait du chanteur Admiral T qu’elle achevait. On jette discrètement un œil sur son portfolio qui était posé non loin d’elle. Déjà, on avait peine à croire que c’est cette jeune fille, sortie tout juste de l’adolescente, qui a réalisé ces tableaux. Michel Legris, Ti frer, Edith Piaff ou encore Nelson Mandela, des portraits aussi réalistes que du vrai défilent sous nos yeux émerveillés par le talent.

 

Admiral T, c’est fait. Notre artiste se laisse aller aux petites confidences. « J’ai commencé le dessin comme tous les enfants en faisant des petits gribouillages. Ce n’est qu’à l’âge de 6 ou 7 ans, que je suis véritablement tombée amoureuse du dessin ». Cet amour de l’art, elle le tient de sa famille où tout le monde est un artiste à sa manière.  Un talent qu’elle tient surtout de son père Gaëtan et son frère Vincent qui lui en ont enseigné les bases. « Ma famille est ma principale source d’encouragement ». Et on ne peut dire le contraire, car en écoutant son frère Olivier faire ses éloges, on comprend vite que les premiers fans de Gaëlle sont les membres de sa famille.

Ce qui fait l’originalité de Gaëlle, c’est le fait qu’elle n’a pas nécessairement besoin de papier pour faire un chef-d’œuvre. La preuve. Lors de notre rencontre, elle portait un jacket sur lequel elle a fait un dessin.  Mais de quoi s’inspire-t-elle pour réaliser d’aussi belles créations ? « Je m’inspire de tout et de rien Cà peut être une chanson, un film, un animal ou encore une personne. Je n’ai pas une muse particulière, je fais mes dessins par rapport à ce que j’entends, ce que  je ressens et ce que je vis », explique la jeune artiste.

L’art du dessin est pour Gaëlle une manière de s’exprimer et de dévoiler ses émotions. « À la mort de ma grand-mère, j’étais dévastée et réaliser son portrait m’a permis de faire mon deuil et d’accepter qu’elle ne soit plus de ce monde. C’est aussi le portrait dont je suis le plus fière» . À tel déjà était découragé ? « Oui, mais se fut de cour durée » .  En effet, lorsqu’elle prit part aux examens de la HSC, elle n’obtient qu’un C en Art, et cela  l’avait beaucoup perturbé.  Mais elle s’est reprise bien vite en main. « Je savais que je valais plus qu’un C et c’est pour cette raison que je me suis appliquée deux fois plus ». Un effort qui lui a valu de faire un pas dans l’univers des artistes professionnelles.

En 2016, Gaëlle avait fait le portrait du chanteur martiniquais Kalash. Ce dessin l’a permis de se révéler au monde car le chanteur l’avait partagé sur sa page Instagram. Ce n’était que le début pour Gaëlle car quelques temps plus tard elle eut l’occasion d’offrir le fameux tableau au chanteur lors de son passage à Maurice.

Aujourd’hui, notre jeune artiste étudie le Digital Art au Mahatma Gandhi Institute (MGI). Son rêve c’est de vivre pleinement sa passion et pourquoi pas d’en faire un jour son gagne-pain.

Prenez le temps de visiter la page Facebook de Gaëlle, « Gaëlle Perspective ». C’est de l’art pur.

https://www.facebook.com/gaellesarahvictoire

 

More in Portrait

To Top