Connect with us

[Vidéo] Toilettage: Nom d’un chien…!

Reportage

[Vidéo] Toilettage: Nom d’un chien…!

[Vidéo] Toilettage: Nom d’un chien…!

Toilettage: Nom d’un chien

Le saviez vous? Un Mauricien dépense en moyenne Rs 3 000 par an pour le toilettage de son chien. Un service où toutou bénéficie d’une douche, d’une tonte et d’un nettoyage complet des griffes et des oreilles. Qui dit mieux! Nom d’un chien…le salon qui transforme toutou de la tête … aux pattes.

Nous sommes à Forest-Side. Il fait grise mine et il fait hyper froid. En ce jeudi matin, Julie de Spéville, la gérante du salon Nom d’un chien, munie de son blouson vert à trois pattes, s’occupe de Hilly, une Yorkshire de 3 ans. Pleine d’entrain, la demoiselle est venue se faire une beauté. Avant d’atterrir dans la baignoire, ses noeuds sont demêlés. Une étape importante, signale la toiletteuse.

Et hop! Hilly est sous la douche. Alerte, Hilly aboie à chaque instant pour signaler de choses. Julie utilise une fleur de douce qui mousse bien pour la frotter. « C’est par exprès », indique-t-elle, avec un large sourire. Après le shampooing, Hilly passe au séchage de la pelage. Le bruit du séchage n’a pas l’air de l’agacer.
Aussitôt fait, la canine est tondue en fonction de la demande du propriétaire. « Mon travail consiste à couper les griffes, nettoyer les oreilles et de rendre un chien tout beau tout propre. J’arrive à les mettre en confiance pour que tout se passe bien après », explique la toiletteuse. Un métier qu’elle pratique depuis bientôt 13 ans à Forest-Side au sein de son salon. Ceci se trouve dans la cour familiale

.

Après une heure entre les ‘griffes’ de Julie, Hilly est enfin prête. La chienne est reconduite à sa cage. Le temps que sa proprio arrive.
Deux coups de klaxon. Nathalie Oxenham est arrivée. La propriétaire est toute excitée lorsqu’elle la récupère. Toute propre, la Yorkshire provoque l’adoration. « Cela fait au moins 10 ans que Hilly fréquente ce salon. Je suis satisfaite du service offert par Julie. Je compte y revenir pour encore longtemps », confie Nathalie. Après Hilly, il y a eu deux griffons âgés de 9 ans. Puis un autre de 10 ans appartenant à un couple français. Puis, Prince, un autre Yorskhire. Christelle Lemince, la propriétaire, réclame la même coupe de la dernière fois à Julie. « Tout comme nous, les chiens aussi ont besoin d’entretien. Je l’emmène chaque deux mois. Quand on aime, l’argent ne compte pas. Prince c’est comme un membre de ma famille», dira Christelle. Ce jour-là, les rendez-vous s’enchainent jusqu’à midi. Les après-midis, la toiletteuse les consacre à ses enfants.

Entre une douche et des coups de ciseaux, Julie nous parle de son métier. « Je me suis spécialisée  dans une école en France. Lors de ces études, j’ai aussi bénéficié d’une formation de vétérinaire. Car, le métier de toiletteur se résume aussi à tout savoir sur la maladie des animaux », confie Julie avec fierté. La présence des cors à son index témoignent ses longues années à tenir les ciseaux.

Si au départ, le salon faisait 15 chiens par mois, aujourd’hui la donne a changé. Julie reçoit 50 chiens par mois, que ce soit chien de race où ordinaire. Et le prix varie en fonction de la taille et de la race. Il faut compter à partir de Rs 450 à Rs 800.

Julie de Spéville
5 737 9968

 

Continue Reading
You may also like...

More in Reportage

To Top