Connect with us

La route du Rhum de Chamarel

Découverte

La route du Rhum de Chamarel

La route du Rhum de Chamarel

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

La route du Rhum de Chamarel

Le prix du sucre s’effondre sur le marché international. Le gouvernement prend les choses et décide de libéraliser la production du sucre et ses dérivés. De cette décision naquit le Rhum de Chamarel, produit à partir du jus de canne à sucre, contrairement au rhum qu’on trouvait à cette époque à Maurice, fermenté à partir de la bagasse de cannes.

St Aubin fut la première rhumerie à tenter l’aventure du sucre. Trois types de variétés de cannes, les cannes rouge, jaune et mauve furent utilisés comme matière première. Celles-ci sont cultivées sur des versants de montagne leur permettant de pousser jusqu’à 3 à 4 mètres de long. La montagne permet aussi au précieux sésame de bénéficier d’une bonne circulation d’eau, condition essentielle pour surtout obtenir un excellent taux de sucre pour les contours d’arômes du rhum. L’endroit était tout trouvé. À 300 mètres d’altitude, Chamarel possède un climat exceptionnel pour la culture, où en été il fait très chaud et en hiver très froid. Les 35 hectares de terrain, dont a fait l’acquisition la famille Couacoud, allait faire le reste. Le domaine compte également une unité pour la culture d’ananas utilisé dans la pâtisserie, une chassée pour l’élevage de cerf et un élevage de ‘cochon marron’ et de canard qui sont utilisés au restaurant du domaine.

La dégustation

Prev1 of 2
Use your ← → (arrow) keys to browse

Continue Reading

More in Découverte

To Top