Connect with us

Réservoirs et barrages: Une étude complète sur les risques de ruptures, stockage et les rivières affluantes à venir

Réservoirs et barrages: Une étude complète sur les risques de ruptures, stockage et les rivières affluantes à venir

Actualité

Réservoirs et barrages: Une étude complète sur les risques de ruptures, stockage et les rivières affluantes à venir

Réservoirs et barrages: Une étude complète sur les risques de ruptures, stockage et les rivières affluantes à venir

L’eau c’est la vie! Afin de pouvoir répondre à une de ses promesses électorales et aux attentes du peuple, soit un approvisionnement d’eau 24/7 sur l’île, le gouvernement va attaquer le problème à la source. Il y a d’abord un accord qui sera signé le ministère de l’Énergie et des Utilités publiques et l’International Financial Corporation pour ce qui est de toutes les activités de la Central Water Authority. Vient se greffer à ce dossier ‘Eau’ une étude sur les risques de ruptures des barrages, hydraulique des rivières déversant dans les 5 réservoirs, notamment Mare aux Vacos, Mare Longue, Midlands Dam, Piton du Milieu et la Ferme entre autres. Un appel d’offres pour le recrutement des consultants a été lancé par le ministère de l’Énergie et des Utilités publiques.

Augmenter la capacité des stockages de nos réservoirs après une étude les rivières affluantes , assurer que les structures existantes sont capables de résister à ces surplus et que les déversoirs (évacuateur de crue), un système d’alerte en cas d’inondations sont dans le cahier des charges! Cet exercice qui comptent un volet important, soit l’estimation du risque de rupture des barrages est d’importance capitale dans la chaîne de distribution d’eau. Le ministère de l’Énergie et des Utilités publiques a mis tous les atouts pour que ce dossier soit traité avec beaucoup de rigueur.

Même s’ils sont conçus pour résister à la pression de l’eau, les barrages peuvent malgré tout rompre et créer une onde de submersion bien plus dangereuse qu’une crue naturelle. Il y va donc de la sécurité des régions avoisinantes. L’une des taches des consultants sera entre autres de “predict the water level in the river(s) for different discharges and to develop an appropriate warning system”.

Ainsi, les consultants qui seront éligibles pour cet appel d’offres doivent disposer d’un minimum de 20 ans d’expérience dans le domaine de conception de barrage et supervision de la construction. Autre condition sine qua non, ils devront avoir participé à trois exercices de cette nature de complexité durant les dix dernières années.

Le ministère a aussi prévu des rencontres et des ‘sites visits’ afin d’aider les éventuels bidders. Des sessions de travail et des ‘sites visits’ sont prévues le 2 août à Midlands Dam et Piton du Milieu et le 3 août à Mare aux Vacoas, La Ferme et Mare Longue. La date limite pour les propositions a été fixée au 7 septembre 2017.

 Pourquoi une telle étude?

Maurice était une île volcanique, il sera intéressant de noter que la plupart des rivières émergent du plateau central pour circuler radialement vers la mer. L’île a été divisée en 25 bassins fluviaux principaux et 22 mineurs. Il existe  300 stations de pluviométrie, réparties dans toute l’île, mesurant la pluviométrie quotidienne totale ajoutée à cela 15 stations d’enregistrement continu qui fournissent des données sur l’intensité et la durée des précipitations. Reste que ces stations d’enregistrement sont inégalement réparties.

C’est aussi un fait que nos réservoirs datent de très longtemps. Mare aux Vacoas, le principal réservoir de l’île a été construit en 1885 et les derniers travaux pour augmenter sa capacité de stockage avaient eu lieu en 1961. Des exercices similaires avaient eu lieu auparavant, soit en 1926 et 1940. Le déversoir de Mare aux Vacoas a été déchargé à plusieurs reprises dans le passé, bien que les barrages de terre n’aient jamais été dépassés. Sa capacité de stockage est normalement de 276 m3, mais une étude en 1996 avait démontré qu’elle ne serait que de 25.89 m3.

Pour mieux situer l’enjeu, nous vous présentons la carte topographie de ces 5 réservoirs ainsi que leurs capacités de stockage.

  • Key data for Mare aux Vacoas Location: Across marshy area, called Mare aux Vacoas in the district of Plaines Wilhems
  • Year of construction: In 1885, height and capacity increased in stages (in 1892, 1915, 1922, 1928, 1941) and finally in 1961
  • Catchment area: 19.50 km2
  • Mean annual rainfall: 3330 mm
  • Regulated yield: 33 Mm3 per year
  • Feeder canals: – Tatamaka canal (1922), capacity 4.25 m3/s – Parc aux Cerfs Canal (1971), capacity 9.5 m3/s – PradierCanal (2002), capacity 2.63 m3/s – Arnaud feeder canal, flood flows
  • Full reservoir level: 566.35 amsl
  • Feeders in local catchment: Ruisseau Gros Cerfs Gros Ruisseau Grand Ruisseau
  • Type of dam: Cogliano and Tamarin dams are homogenous earthen embankments. Mare Soulier Spillway and Second Spillway dams are of masonry
  • Maximum height of dam: Cogliano – 10m Tamarin- 11m Mare Soulier – 6m Second spillway dam – 3.5m
  • Length of dam: 2948.50m
  • Width of spillway: 1063.5m
  • Purpose: Potable water supply

  • Key data for Midlands Reservoir Location: Midlands in the district of Moka, on Grand River South East
  • Year of construction: 2002
  • Catchment area: 17.2 km2
  • Water spread area: 2.98 km2
  • Mean annual rainfall: 4000 mm Feeders: GRSE and river Twinam
  • Regulated annual yield: 41Mm3 R
  • eservoir capacity: 25.3Mm3
  • Full reservoir level: 395.00 m amsl
  • Maximum reservoir level: 398.24 m amsl
  • Dam crest level: 399.00 m amsl
  • Type of dam: Rockfill with upstream asphalt concrete surface sealing and cutoff wall Maximum height: 19.5 m above ground level 30.0 m above foundation level
  • Length of dam: 2449 m including spillway
  • Type of spillway: Ungated concrete ogee shaped spillway
  • Height of spillway above foundation: 30m Purpose: Potable and irrigation water supply

  • Location: Near Bambous village
  • Year of construction: 1914
  • Purpose: Irrigation Materials used for construction:
  • Earth and masonry Capacity: 11.941m3 after hydrographic survey of 1996
  • Full reservoir level: 146.0 m amsl
  • Reservoir surface area: 2.29 km2
  • Catchment area: 17.65 km2
  • Mean Annual Rainfall: 1380 mm
  • Type of dam: Earthfill and masonry gravity dams
  • Length of dam: 1526m (1250 m earth + 276 m masonry)
  • Maximum height of dam: 7.7 m for earth dam and 12.1m for masonry
  • Mare Longue

  • Location: Mare Longue, in the district of Plaines Wilhems about 30 km South West of Port Louis Year of construction: 1948
  • Catchment area: 7.2 km2
  • Reservoir surface area area: 1.03 km2
  • Mean annual rainfall: 2980 mm
  • Annual regulated yield: 9.7 Mm3
  • Reservoir capacity: 6.27 Mm3
  • Full Reservoir Level: 576.91 amsl
  • Feeders: River des Aigrettes feeder1; feeder 2; feeder 3
  • Type of dam: Homogeneous earthen embankment
  • Maximum height of dam: 13 m
  • Length of dam: 768 m
  • Type of spillway: Ungated semi circular concrete crest slab
  • Width of spillway: Circumferential length – 152.4 m
  • Downstream channel – 11.35 m
  • Purpose: Hydropower generation at Tamarind and Magenta power stations and thereafter
  • for irrigation, now used also for domestic purposes

 

  • Location: Piton du Milieu in Moka district, about 20 km South East of Port Louis
  • Year of construction: 1952
  • Catchment area: 6.39 km2
  • Reservoir surface area area: 0.63 km2
  • Mean annual rainfall: 3529 mm
  • Feeders: River Vacoas
  • River Bateau
  • Seasonal streams
  • Regulated annual yield: 8.3 Mm3
  • Reservoir capacity: 2.99 Mm3 after hydrographic survey of 1996
  • Dead storage: 0.10 Mm3
  • Full reservoir level: 438 m amsl
  • Type of dam: Earth dam
  • Maximum height of dam: 13.5 m above foundation level
  • Length of dam: 836.16 m
  • Type of spillway: Un-gated spillway crest
  • Width of spillway: 363.12 m (2 spillways)
  • Purpose: Domestic water supply

More in Actualité

To Top