Connect with us

[Vidéo] Nancy Derougere : De Diva séga à Diva ‘roti’

Nancy Derougere

Rencontre

[Vidéo] Nancy Derougere : De Diva séga à Diva ‘roti’

[Vidéo] Nancy Derougere : De Diva séga à Diva ‘roti’

Nancy Derougere : De Diva séga à Diva ‘roti’

Qui n’a jamais dansé sur un séga de Nancy Derougere. On a tous vibré au son de ses chansons rythmées et entrainantes. Segatière dans l’âme, elle est aujourd’hui la référence de la voix féminine du séga, d’où son surnom la « Diva Séga ». Mais lorsqu’elle enlève sa tenue de scène, c’est pour enfiler son tablier. La voilà avec son ‘belna’ et ‘chawki’ pour s’atteler à bélo des faratas. 

Non, ce n’est pas le titre d’une nouvelle chanson, mais bel et bien la réalité. Loin des strasses et des paillettes, Nancy est une autre personne. Lorsque nous la rencontrons samedi matin à Petite Rivière, elle s’affaire à tout bien préparer pour l’ouverture. Curry et pâte déjà prêts, juste un dernier coup de serpillère et le tour est joué, elle est prête à débuter sa journée.

Dans la vitrine de son tricycle, de l’ourite, du saumon, une bonne rougaille de pomme d’amour, de la citrouille ainsi que l’incontournable gros pois nous met l’eau à bouche. On comprend mieux pourquoi à peine ouverte les clients arrivent.  « Belna chawki » en main c’est dans une ambiance joviale et amicale qu’elle « bello » ses rôtis, pendant que sa fille Joane s’occupe de préparer et prendre les commandes.« C’est avec le soutien de mes deux enfants, Joane et Jean-Deniis que je suis arrivée à monter ce petit business, ils m’aident beaucoup. Je remercie aussi ma belle-mère qui m’a appris à faire des rôtis», déclare la chanteuse fièrement.

Mais comment cette idée lui est telle venue ? « Ce sont des amis à moi, plus particulièrement Caroline Jodun, qui m’a dit qu’une fois m’a retraite prise je pourrais démarrer un business, car elle trouvait que je faisais des succulents rôtis. Et comme j’ai une passion innée pour la cuisine je me suis dit pourquoi pas ». Elle n’a pas attendu sa retraite et s’est lancée quelque temps après dans la vente de rôtis. Une très bonne idée, car elle a déjà fidélisé bon nombre de clients non seulement à Maurice, mais à l’étranger.

De plus, avec la baisse des ventes de disques à cause du piratage, elle a dû trouver une autre source de revenus. Mais les fans ne devront pas s’inquiéter, ce n’est pas pour autant qu’elle a arrêté de chanter. Elle conjugue juste son emploi du temps pour arriver à trouver le juste milieu.  Pour l’instant, elle aspire à vivre de ses passions, la cuisine et la chanson.

 

 

Continue Reading
You may also like...

More in Rencontre

To Top