Connect with us

[Vidéo] Vetocare Clinic…pour l’amour des animaux avant tout !

Dr Vicky Ruhee
Dr Vicky Ruhee - Photo: Alice Gopee

Reportage

[Vidéo] Vetocare Clinic…pour l’amour des animaux avant tout !

Prev1 of 3
Use your ← → (arrow) keys to browse

Vetocare Clinic…pour l’amour des animaux avant tout !

De Paws à la Vetocare Clinic. Des années se sont écoulées, mais la passion est restée la même pour ce jeune homme. Le Dr Vicky Ruhee a eu le bon réflexe d’ouvrir sa clinique pour animaux en 2012. Celle-ci est devenue aujourd’hui une adresse de référence dans les Plaines-Wilhems. Le lieu incontournable pour ceux « who care for their animals! »

L’équipe de Le Point a fait une incursion dans cette clinique cinq étoiles… Enfant, celui qu’on surnomme affectueusement ‘Doc’ vouait une admiration débordante pour la plus belle conquête de l’homme, le cheval. Quoi de plus normal quand on naît dans la famille Ruhee. Doc a réussi à faire de cette passion pour les animaux son métier. « Quand on veut, on peut ! » déclare-t-il d’emblée. Cet ex-élève du collège Royal de Curepipe n’est pas un visage inconnu dans le monde hippique. Il opère comme vétérinaire au sein du Mauritius Turf Club depuis quelques années déjà. Et c’est justement là qu’il s’est fait un nom.

Vicky Ruhee est directeur de la Vetocare Clinic depuis cinq ans. En témoigne la clientèle qui a franchi les portes de l’établissement en ce lundi13 février, on peut dire que celui-ci a été adopté par les amoureux des animaux. Les chiens sont les patients les plus fréquents de ce centre de luxe, mais sur la listefigurent aussi chats, oiseaux, lapins etsinges. Le vétérinaire a porté une attention particulière à l’esthétique de la clinique. Le lieu n’a rien de différent d’une salle d’attente que l’on retrouve dans les cliniques privées. « Il faut que les animaux et les propriétaires se sentent bien dans le lieu. Bien souvent, un animal malade est un animal stressé. Les proprios aussi sont angoissés. Le lieu leur donne confiance. Les animaux savent où ils sont. » Mais avant d’arriver àCurepipe, le Dr Ruhee, après ses études, a travaillé dix ans dans une clinique à l’étranger.

Prev1 of 3
Use your ← → (arrow) keys to browse

Continue Reading
You may also like...

More in Reportage

To Top