Connect with us

Arantia Eleonore: la belle revanche d’une mère solo

Rencontre

Arantia Eleonore: la belle revanche d’une mère solo

Arantia Eleonore: la belle revanche d’une mère solo

Elle est devenue mère à l’âge où on passe son Higher School Certificate. Mais Arantia Eleonore, avec le soutien de ses parents, a su surmonter cet épreuve. Aujourd’hui, cette jeune mère solo de 22 ans, qui s’apprête à prendre son diplôme en ‘NC3 Leisure and Entertainment’ apprehende l’avenir avec optimiste. Rencontre avec cette mère célibataire qui a pris une belle revanche sur la vie… Indépendante, courageuse et déterminée..les qualificatifs manquent pour décrire Arantia Eleonore. Malgré les coups bas de la vie, elle tient la barre très haut même pour le bien-être de son enfant. Dans sa petite famille, c’est elle la mère et le père.

Alors qu’elle s’apprêtait à souffler son dix-huitième anniversaire, elle apprend qu’elle attend un enfant. À l’époque, Arantia était étudiante en Lower 6, et devait repasser les examens de la School Certificate (SC). Jeune et insouciante, elle s’est senti perdu au départ, mais elle a très vite repris les choses en main. Elle décide alors de garder son enfant sans se soucier que les mères célibataires sont stigmatisées. Mais les choses n’ont pas été aussi simples. À l’annonce de sa grossesse, le père du bébé s’est enfuit. Ses parents, surtout sa mère sont rouges de colères. « Ma mère n’était pas d’accord. Elle disait que mon avenir était gâché. Heureusement après des jours de discussion, elle a fini par accepter mon choix de garder mon enfant. D’ailleurs, elle a été d’un grand soutien tout au long de ma grossesse et lors de mon accouchement ».

À son sixième mois de grossesse, Arantia prend part aux examens de la SC et décroche des excellents résultats. Ne se décourageant pas, elle continue ses études, cumule des petits boulots et réussit son Higher School Certificate avec succès. Elle a su mettre le pied à l’étrier une fois rodée. J’ai poursuivi mes études pour mon bébé. Je voulais qu’elle ait un bel avenir et qu’elle ne manque de rien ». Du côté du père de sa fille, la jeune femme ne veut pas trop en parler, car elle a beaucoup souffert à cause de lui. « Il n’a pas été là pendant toute la durée de ma grossesse. Mais cependant, je ne veux pas que ma fille grandisse sans connaitre sa famille paternelle. Je me suis donc mis d’accord avec sa famille pour qu’ils puissent voir Tyrah ».

Être mère célibataire n’est pas évident, mais Arantia ne regrette en rien son choix. Pour elle, Tyrah n’est pas une erreur, mais une surprise qui a pointé le petit bout de son nez au moment où elle s’attendait le moins. « Ma fille c’est ma force, mon courage et ma motivation. Sans elle, je ne serais pas cette femme forte que je suis aujourd’hui »

Aujourd’hui, c’est une femme grandie et mûrie qui s’apprête à prendre son diplôme en ‘NC3 Leisure and Entertainment’. Elle continue à  travailler comme chanteuse dans les hôtels pour subvenir au besoin de sa fille. « Il ne faut jamais se décourager, malgré le fait que je sois devenu maman très jeune, j’ai toujours combattu. Je ne suis personne pour juger, mais ce n’est pas facile d’être parent à un jeune âge. Si j’avais un message à passer aux jeunes c’est de bien réfléchir avant d’avoir des relations sexuelles, et à ceux qui sont déjà parents de ne pas fuir leurs responsabilités. J’aimerais aussi dire à certains d’arrêter les préjudices face aux parents adolescents. Ce n’est pas fin du monde »

Continue Reading
You may also like...

More in Rencontre

To Top