Connect with us

Deux ans après, la France rend hommage aux victimes du 13-Novembre

Deux ans après, la France rend hommage aux victimes du 13-Novembre

Monde

Deux ans après, la France rend hommage aux victimes du 13-Novembre

Deux ans après, la France rend hommage aux victimes du 13-Novembre

Emmanuel Macron se rend lundi sur les six lieux des attaques djihadistes qui ont fait 130 morts à Paris et à Saint-Denis.
Le président de la République, Emmanuel Macron, rend hommage lundi matin aux victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis en se rendant sur les six lieux des attaques. Le chef de l’Etat est accompagné notamment de son prédécesseur François Hollande.

Ses déplacements vont suivre chronologiquement les attaques. A 9 heures, le président Macron était au Stade de France (Seine-Saint-Denis), aux côtés notamment des élus locaux et régionaux – Anne Hidalgo, Valérie Pécresse, Gérard Larcher… –, ou encore du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb. Il a déposé en compagnie du maire de Sant-Denis une gerbe de fleurs en mémoire de Manuel Dias tué le 13 novembre 2015 aux abords du stade de France.

 

Il se doit se rendre ensuite devant les restaurants et bars parisiens Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière, le Comptoir Voltaire, la Belle Equipe et, enfin, au théâtre du Bataclan.

Lâcher de ballons

Sur chaque lieu, en présence de familles des victimes, le président se recueillera devant la plaque commémorative pour une minute de silence et déposera une gerbe pendant que le nom des personnes tuées sera scandé par un message enregistré. Vers midi le chef de l’Etat se rendra sur la place de la mairie du 9e arrondissement, où l’association de familles de victimes Life for Paris organise une cérémonie se terminant par un lâcher de ballons, comme ce fut le cas en 2016.

Le 13 novembre 2015, la France avait été frappée par les pires attaques terroristes de son histoire. Neuf tueurs font 130 morts et plus de 350 blessés à Paris, dans la salle de concert du Bataclan (90 morts), aux terrasses de plusieurs bars et restaurants (39 morts) et près du Stade de France (1 mort). L’organisation Etat islamique a revendiqué ces attentats.

« Rester mobilisés »

L’ancien premier ministre, Manuel Valls, s’est dit marqué « à tout jamais » par les attentats du 13 novembre 2015. « Cent trente morts, il ne faut jamais l’oublier », a rappelé le socialiste sur CNews. « Tout le monde comprenait que (…) le terrorisme s’attaquait à tout le monde, visait un mode de vie, nos valeurs ». « Le temps passe, mais rien ne doit effacer les émotions de ces moment-là », a-t-il affirmé. « C’est aussi le meilleur moyen de rester mobilisés face au terrorisme. »

Source lemonde.fr

 

More in Monde

To Top