Connect with us

Le tangue, il y a une saison pour en manger

Le tangue, il y a une saison pour en manger

Océan Indien

Le tangue, il y a une saison pour en manger

Le tangue, il y a une saison pour en manger

ENVIRONNEMENT. Créée il y a trois ans par Dany Andamaye, l’association Chasse et Pêche 974 (ex-chasseurs 974) poursuit son combat en faveur de la préservation de nos forêts et du tangue en particulier. L’association a déjà organisé plusieurs rassemblements et actions pour lutter contre le braconnage et la consommation hors saison des tangues (nos éditions précédentes). Elle va remettre le couvert avec une distribution de flyers aux familles et randonneurs le 18 novembre au Maïdo, le 19 à Bébour et le 25 à la rivière Langevin, à Saint-Joseph, afin de sensibiliser le plus grand nombre sur l’importance de préserver l’espèce.

Le tangue, il y a une saison pour en manger

“Nous ne pouvons rester inactifs devant la pression qui est mise sur le tangue notamment en période de reproduction comme c’est le cas actuellement. À cette allure le braconnage va éradiquer complètement l’espèce, nous sommes en train de nous tirer une balle dans le pied”, commente ce passionné et militant pour une chasse gratuite du tangue, mais également sans obligation de détenir un permis de chasse, à l’instar de Mayotte. “Chaque année, on doit payer 150 euros pour valider un permis inadapté, on n’a pas besoin d’un fusil pour chasser le tangue !” L’association a déjà transmis à la BNOI des captures d’écran de ventes sur le Web hors saison de chasse. Des ventes qui alimentent le braconnage tout au long de l’année.

“Mais nous devons faire plus que la verbalisation, nous devons sensibiliser le Réunionnais afin de protéger son patrimoine et ne pas l’éradiquer comme le bichique”, poursuit le président de l’association qui chiffre à 240 le nombre d’adhésions. Toutes les bonnes volontés sont la bienvenue pour aider à la sensibilisation (via la page Facebook). L’association souhaite également devenir acteur de la protection des forêts. Elle a notamment participé dernièrement au “Grand met propre du Parc” à Bébour pour le nettoyage de camp de braconniers. “Pour la protéger, il faut mettre des Réunionnais dans la forêt”, lance Dany Andamaye. Pour rappel, la chasse du tangue est autorisée de mi-février à mi-avril.

source clicanoo.re

Continue Reading
You may also like...

More in Océan Indien

To Top