Connect with us

Un mécanicien meurt écrasé par la cabine d’un chariot-élévateur

Un mécanicien meurt écrasé par la cabine d'un chariot-élévateur

Océan Indien

Un mécanicien meurt écrasé par la cabine d’un chariot-élévateur

Un mécanicien meurt écrasé par la cabine d’un chariot-élévateur

SAINT-DENIS. Un mécanicien de 57 ans a perdu la vie alors qu’il intervenait sur un chariot-élévateur dans l’enceinte de la société SRCB, dans la ZI du Chaudron. L’homme a eu la tête écrasée par la cabine de l’engin qui a basculé pour une raison encore inconnue.

Terrible accident du travail, hier après-midi, dans la zone industrielle du Chaudron. Il est 14 heures environ quand les pompiers de Sainte-Marie ainsi qu’une équipe du Smur interviennent au niveau du numéro 12 de la rue Lislet-Geoffroy.

Sur place, ils découvrent un homme de 57 ans très grièvement blessé à la tête. La victime est en arrêt cardio-respiratoire. Malgré leurs efforts, les secours ne parviendront pas à la ranimer. Il aura d’abord fallu utiliser un bras élévateur pour soulever la cabine et permettre leur intervention.

Une patrouille de police-secours se trouve également sur les lieux pour procéder aux premières constatations. Il s’agit pour les enquêteurs de déterminer les circonstances de ce dramatique accident du travail. Selon nos informations, G.M., la victime, était mécanicien et intervenait sur un chariot-élévateur à la suite d’une « panne de cabine ».

L’employé travaillait à genou au niveau de la batterie de l’engin quand la cabine a basculé et lui a écrasé la tête. Il semble que le dispositif de sécurité censé empêcher que la cabine ne bascule ait « cassé ». Peut-on parler pour autant d’une défaillance technique ‘

C’est pour répondre à cette question que les spécialistes de la police technique et scientifique ont passé une partie de l’après-midi sur place. Parallèlement, un inspecteur de la Direction du travail était également attendu sur place, ainsi que le veut la procédure.

Les responsables de la société SRCB, la Société réunionnaise de construction et bâtiment, filiale du groupe Chane-Ki-Chune ainsi qu’ils nous l’ont précisé sur place, n’ont pas souhaité s’exprimer. Le corps de la victime a été récupéré par les services des pompes funèbres aux alentours de 18 heures.

Source clicanoo.rem

More in Océan Indien

To Top