Connect with us

(Dossier) Secteur de l’hôtellerie : 5 pays d’Afrique passés au crible

l'evenement

(Dossier) Secteur de l’hôtellerie : 5 pays d’Afrique passés au crible

La branche sud-africaine de PriceWaterhouse Coopers a publié son Hotels Outlook 2018-2022 qui analyse le secteur de l’hôtellerie pour 5 pays d’Afrique, en l’occurrence Maurice, l’Afrique du Sud, le Nigeria, le Kenya et la Tanzanie. PWC qui met en lumière les forces et faiblesses de ce secteur dans ces différents pays ainsi que leurs perspectives de développement dans 4 ans.

Maurice

Les revenus obtenus des chambres d’hôtels à Maurice dépasseront le milliard d’euros à l’horizon 2022. Selon les projections de PWC ces revenus seront de l’ordre de 1, 048 milliard d’euros dans 4 ans, soit plus de Rs 40 milliards. En 2017, ces revenus étaient de 739 millions d’euros. PWC qui prévoit aussi une croissance tant dans le nombre de chambres d’hôtels disponibles que dans le taux d’occupation moyen de celles-ci. Le nombre de chambre devrait connaître une progression cumulée annuelle de l’ordre de 0, 8% pour se monter à 14, 835 chambres en 2022. Le taux d’occupation moyen devrait passer de 78, 4% en 2017 à 79, 8% en 2022. « Maurice a une économie forte et stable et une inflation relativement faible et demeure une destination touristique populaire. Et depuis 2014, le pays a vu les arrivées touristiques augmenter de 300, 000, soit une hausse de 29% », de faire aussi ressortir PWC.

L’Afrique du Sud

Le taux de croissance annualisé des chambres d’hôtels en Afrique du Sud sera, entre 2018 et 2022 de l’ordre de 0, 9%. Ainsi le nombre de chambres disponibles passera ainsi de 62, 000 en 2017 à 64, 900 en 2022. Les revenus perçus de ces chambres d’hôtels passeront de 16, 6 milliards de Rands en 2017 à 21, 8 milliards en 2022, soit un taux de croissance annualisé de 5, 6%. PWC qui souligne aussi que le taux d’occupation de chambres a été de l’ordre de 61 % en 2017. Ce sont les hôtels 5 étoiles qui auront connu le plus fort taux d’occupation, avec 79, 5%. La croissance du secteur touristique de l’Afrique du Sud touristique a été de l’ordre de 2, 4% en 2017. « L’économie sud-africaine, qui affecte le tourisme intérieur, s’est améliorée en 2017 avec une hausse de 1,3%, contre 0,6% en 2016. La croissance économique devrait encore s’améliorer en 2018 avec une projection de l’ordre de 1,7% », de souligner PWC.

Le Nigeria

PWC estime que les revenus provenant des chambres d’hôtels au Nigeria connaitront une tres forte croissance à l’horizon 2022, avec une croissance annualisée de l’ordre de 12, 6%. Dans cette optique, il est prévu que les revenus passent de 75, 6 milliards de Naira en 2017 à 380 millions de Naira en 2022. PWC qui souligne aussi la bonne performance de ce marché en 2017, avec une meilleure, performance que précédemment prévu. « Le marché hôtelier global du Nigeria a surpassé nos attentes en 2017. Le taux d’occupation de 45,2% était plus élevé que les 42,4% attendus, reflétant l’augmentation des nuitées. Les revenus de chambres ont augmenté de 11,7% en 2017, comparativement à 11,5% d’augmentation prévue », devait souligner le rapport. PWC qui fait aussi ressortir que le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour promouvoir le secteur touristique du pays, notamment en mettant de l’avant les atouts touristiques du pays.  

Le Kenya 

PWC estime que les revenus des chambres d’hôtels au Kenya augmenteront, passant de USD 436 millions en 2017 à USD 645 millions. Le nombre de chambres à disposition devrait, pour sa part, connaître un taux de croissance annualisé de l’ordre de 2, 6% passant de 19, 100 à 21, 700. Le nombre de chambres d’hôtels disponibles devrait, pour sa part, grimper, passant de 19, 100 en 2017 à 2022 en 2022. « Le marché a bien débuté en 2017, mais une forte baisse dans la dernière partie de l’année a été notée à la suite de la décision de de la Cour suprême (NDLR : invalidant l’élection présidentielle) a entraîné une baisse par rapport à nos prévisions », devait souligner PWC. « Le secteur hôtelier du Kenya connaît une croissance, des défis et des changements. La concurrence augmente et met la pression sur les hôtels pour faire la différence », analyse aussi la firme.

La Tanzanie 

« Au cours des cinq prochaines années, Rotana, Anantara, City Lodge, Hyatt Regency Sarovar Portico et Ritz-Carlton devraient ouvrir sept nouveaux hôtels en Tanzanie, dont la plupart au cours des deux prochaines années », souligne ainsi PWC. Dans cette optique, cette dernière projette que le nombre de chambres disponibles passera de 7, 700 en 2017 à 8, 900 dans 4 ans. Les revenus totaux de ces dernières passeront de USD 206 millions à USD 319 millions. Les revenus de ces chambres passeront, durant la même période, de USD 206 millions à USD 319 millions.

To Top