Connect with us

IBL mise sur sa transformation digitale

Arnaud Lagesse, entouré de plusieurs dirigeants d'IBL a présenté le bilan financier du conglomérat

l'evenement

IBL mise sur sa transformation digitale

Arnaud Lagesse, CEO d’IBL, a brossé un tableau, non-exhaustif des opérations et des investissements d’IBL Ltd. Ce dernier présentait, ce mardi, le bilan financier du premier conglomérat du pays. Arnaud Lagasse devait ainsi, notamment, faire un bilan des initiatives en vu de la transformation digitale d’IBL.

« Nous avons un véritable ‘road map’ dans le cadre de notre transformation digitale », devait souligner le CEO d’IBL. Selon ce dernier cette « transformation » vise à positionner davantage le conglomérat comme un « leader » en la matière. Arnaud Lagasse qui devait souligner que le but ultime d’une telle démarche est avant tout d’améliorer la qualité de travail au sein de l’entreprise.

Arnaud Lagesse qui devait ainsi souligner que dans le cadre de cette transformation digitale, 466 initiatives avaient été identifiées dans un premier temps à différents échelons du groupe. De ce nombre, 139 ont été identifiées comme « indispensables ». 27 de ces initiatives sont d’ores et déjà en cours d’implémentation.

Autre sujet focal abordé par le no. 1 d’IBL, l’expansion des opérations du groupe à l’international et en particulier dans la région. Arnaud Lagasse devait ainsi concéder que le groupe a subi des pertes dans certaines des opérations menées dans la région. Ce dernier devait, néanmoins, faire ressortir que le groupe demeure confiant dans les perspectives de développement dans la région. Un bureau régional d’IBL a été ouvert à Nairobi, au Kenya avec pour but de faire de meilleures évaluations des perspectives d’investissement.

Le CEO d’IBL qui devait aussi faire état de ses inquiétudes pour le secteur cannier, IBL ayant détenant environ un quart des actions au sein d’Alteo, ce qui constitue son pole agri-business. Arnaud Lagasse qui devait souligner que la tendance veut que la production de canne est amené à connaître une baisse inexorable au cours des prochaines années.

Arnaud Lagesse qui devait, toutefois, faire état de son appréciation sur le chemin parcouru depuis l’amalgamation de GML et d’Ireland Blyth (pour former IBL Ltd), il y a deux ans. « Nous avons réussi à réconcilier les intérêts de tous », de faire ressortir le CEO d’IBL.

Le bilan financier

  • Pour l’année se terminant au 30 juin dernier, les revenus d’IBL étaient de Rs 37, 074 milliards, contre Rs 33, 6 milliards lors de la période correspondante l’année dernière.
  • Les actifs du conglomérat étaient de Rs 59, 075 milliards, contre Rs 52, 725 milliards l’année dernière.
  • Les profits, après taxes étaient de Rs 2, 3 milliards, contre Rs 2 milliards l’année dernière.
  • C’est le cluster commercial qui a le plus contribué au chiffre d’affaire (Rs 13 milliards), suivi du cluster ‘building and engineering’ (Rs 8, 6 milliards).

To Top