Connect with us

Le groupe Absa loue le cadre réglementaire et juridique de Maurice

Ravin Dajee, CEO de Barclays Mauritius

l'eco

Le groupe Absa loue le cadre réglementaire et juridique de Maurice

Le groupe Absa, maison  mère de Barclays Bank a fait le points, ce mercredi, sur l’Absa Africa Financial Market Index 2018.

Cet indice se penche sur les forces et faiblesses de 20 pays africains, dont Maurice. Cet outil, est destiné aux décideurs et acteurs des marchés financiers afin qu’ils puissent jauger de la bonne performance de plusieurs pays africain en matière de services financiers. Le rapport a été rendu public à la Banque de Maurice devant un parterre select d’acteurs du secteur bancaire et de la finance.

Maurice a connu un recul de deux places par rapport au dernier classement
du groupe Absa. Maurice se classe, en effet, à la 4ème place, alors
que l’année dernière, le pays se classait à la 2ème place. Maurice
est surclassé par l’Afrique du Sud, le Botswana et le Kenya.

Le groupe Absa, maison  mère de Barclays Bank a rendu public, ce mercredi, l’Absa Africa Financial Market Index 2018.
L’assistance présente à la Banque de Maurice

La grande force de Maurice : son le cadre réglementaire et juridique. Sa
plus grande faiblesse : une vulnérabilité face aux chocs extérieurs et un
haut niveau d’endettement. Le groupe Absa a pris en considération six « piliers »
dans le cadre de ce classement. Le pays fait bonne figure en ce qu’il s’agit de
la profondeur de son marché en classant à la troisième place derrière l’Afrique
du Sud et le Nigeria. Maurice est aussi quatrième en ce qu’il s’agit de la
transparence, du régime de taxation et des politiques de régulation. Maurice
est aussi à la deuxième place, derrière l’Afrique du Sud en ce qui concerne la
mise en pratique des bonnes politiques liées aux marchés financiers. Par
contre, le pays est mal noté en ce qui concerne l’accès aux devises étrangères,
en se classant à la 13eme place. Idem pour ce qui est de la capacité des
investisseurs locaux.

Lors de la présentation du rapport du groupe Absa, Ravin Dajee, le CEO de la Barclays devait expliquer que « la Barclays Bank est plus que jamais focalisé sur les opportunités qu’offre le continent africain. L’Afrique, actuellement l’un des principaux acteurs de l’économie mondiale, possède un potentiel d’investissement élevé ».

Yandraduth Googoolye, le Gouverneur de la Banque de Maurice devait, pour sa part, souligner que « l’Absa Africa Financial Market Index est un outil pour les pays cherchant à renforcer l’infrastructure de leurs marchés financiers. Il suit chaque année l’évolution des marchés financiers dans divers pays. Il servira de plate-forme pour la construction de marchés financiers résilients et dynamiques au sein des pays africains ».

 

 

To Top