Connect with us

Rogers s’attend à une hausse significative des profits de ses hôtels

Philippe Espitalier-Noel, le Chief Executive Officer de Roger

l'eco

Rogers s’attend à une hausse significative des profits de ses hôtels

Le groupe Rogers compte sur une hausse importante de la profitabilité de
ses activités liées à l’hôtellerie pour l’année financière 2018-19. C’est ce
que souligne Philippe Espitalier-Noel, le Chief Executive Officer de Rogers dans
le dernier rapport annuel du groupe. Ce dernier se base ainsi sur la complétion
des travaux de rénovation en cours dans les hôtels du groupe. Rogers est propriétaire
de plusieurs hôtels à travers les enseignes Veranda et Heritage.

Autre source d’optimisme pour Rogers : les activités liées aux loisirs. Une des dernières avancées de Rogers en la matière est l’ouverture des pizzerias de la franchise internationale Domino’s.

Philippe Espitalier-Noel qui devait aussi commenter les développements dans le secteur financier, en particulier les critiques émises contre Maurice au sujet des questions liées au blanchiment d’argent. « Bien que figurant sur la ‘liste blanche’ de l’OCDE, Maurice a été décrit sous un jour défavorable par dans les rapports d’évaluation mutuelle de l’ESAAMLAG. Maurice va vers une amélioration de son infrastructure, déjà solide, en termes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme avec de nouvelles dispositions dans les lois existantes », souligne ainsi le CEO de Rogers.

Le groupe Rogers compte sur une hausse importante de la profitabilité de ses activités liées à l’hôtellerie pour l’année financière 2018-19.

L’agro-industrie tient aussi une part importante dans les activités du groupe. Néanmoins, ce secteur s’avère compétitif, comme le fait ressortir Philippe Espitalier-Noel, d’où la nécessité d’apporter des changements de stratégies. « En ce qui concerne le secteur de la promotion immobilière et de l’agroalimentaire, le climat difficile dans l’industrie du sucre reste une préoccupation pour nous. Nous avons décidé cette année d’examiner complètement le mélange de cultures et l’utilisation des terres; et nous examinons activement un certain nombre d’activités agricoles alternatives », fait aussi ressortir le CEO du groupe.

To Top