Connect with us

Yandraduth Googoolye : «l’économie locale est sur une trajectoire positive »

l'eco

Yandraduth Googoolye : «l’économie locale est sur une trajectoire positive »

Yandraduth Googoolye, le Gouverneur de la Banque de Maurice passe en revu les activités de la banque lors de la dernière année financière ainsi que les fondamentaux économiques de Maurice. Ceci dans le cadre de son message dans le dernier rapport annuel de la banque centrale, publié vendredi 14 décembre.

Yandraduth Googoolye rappelle ainsi que la croissance du PIB devrait atteindre les 4%, le taux le plus fort depuis 2012. « L’économie locale est sur une trajectoire positive. Presque tous les secteurs de l’économie soutiennent la dynamique de croissance. La croissance de la construction s’est accélérée au cours des deux dernières années, dans le cadre d’importants projets d’infrastructure. Le taux de chômage devrait descendre sous la barre des 7% cette année, signe de la création d’emplois. L’inflation globale a progressivement augmenté pour atteindre 4,3% en juin 2018, sous l’effet des chocs défavorables sur les prix des denrées alimentaires et des ajustements apportés aux biens administrés. Au cours des derniers mois, toutefois, la dynamique de l’inflation a connu un retournement et, en l’absence de graves chocs défavorables sur l’offre, le taux d’inflation devrait avoisiner les 3% pour l’exercice financier 2018-2019 », souligne aussi le Gouverneur de la Banque de Maurice.

A lire aussi : Quand la Banque de Maurice passe en revue nos fondamentaux économiques

Néanmoins, ce dernier souligne aussi qu’il existe des risques pour l’économie, tant sur le plan local qu’international. « Sur le plan externe, le Brexit et les tensions commerciales pourraient sérieusement entraver la trajectoire de croissance de nos principaux partenaires commerciaux. À la suite de la normalisation des taux d’intérêt dans deux grandes économies avancées, les vulnérabilités financières se sont aggravées et appellent une certaine prudence. Il y a également un manque de visibilité concernant l’évolution des prix mondiaux du pétrole, ce qui pourrait se traduire par une répercussion plus élevée sur les prix intérieurs », fait aussi ressortir Yandraduth Googoolye dans le dernier rapport annuel de la Banque centrale.

To Top