Ils étaient 19 entrepreneurs à relever le défi clôturant la 2e édition de Test Drive, à savoir, faire le pitch de leurs projets en une minute à un jury fait de professionnels et d’entrepreneurs d’expérience. Rick Bonnier, l’homme derrière le projet « Clean Ocean », s’est imposé comme le plus convaincant. Il a été sacré grand gagnant de ce concours qui marque la fin du programme proposé par Turbine pour permettre aux entrepreneurs de tester le potentiel et la faisabilité de leurs projets.

Cette année encore, la compétition a été de haut niveau avec des idées innovantes et à fort potentiel. Ainsi, le projet primé, Clean Ocean, met la technologie au service de l’écologie. Il s’agit d’un robot qui récupère les déchets plastiques des rivières et de la mer à l’aide de capteurs spécialement conçus à cet effet. Le concept et la qualité du projet présenté par Rick Bonnier lui a valu le premier prix, soit un chèque de Rs 50 000 qui lui a été remis par Olivier Ma, partenaire chez PwC Maurice, sponsor de la compétition.

Ce sacre n’a toutefois pas été une simple formalité pour Rick Bonnier qui a dû batailler dur face aux autres concurrents. Le plateau était très relevé avec Roomscout, Swap & Share, Parent Academy, E-sitters, Mod2vi, Soursop, Rwazi, MauProbleme, Momanzer, One Urban Garden, Get Famous, Vehicle, Service Plan, Sweat and Laugh, Tablier/Sabliers, InTouch. Feelocal, HerDeals et Data Vector. Rick Bonnier confie: “Test Drive est une belle aventure humaine, mais pas que… C’est aussi une belle plateforme de lancement et d’apprentissage pour mieux structurer son business model. J’ai fait de belles rencontres et surtout, j’ai beaucoup échangé avec des personnes qui vivent les mêmes expériences que moi. C’est réconfortant de savoir que je ne suis pas le seul à vouloir travailler à mon propre compte”.

Ravi de son succès, il estime que la compétition aura été une bonne expérience malgré le stress, particulièrement lors de la session de questions/réponses avec le jury. Il compte consacrer l’intégralité de ses gains à l’amélioration de son robot. « Mon prototype est encore perfectible et j’utiliserai l’argent pour l’équiper d’un panneau solaire, entre autres », soutient le jeune homme.

Outre « Clean Ocean », les start-ups Mod2vi et Roomscout, qui complètent le podium, n’ont pas démérité. Il est certain qu’on entendra parler d’elles dans les prochaines années.

Lors de la soirée, Fundkiss, AVR Plato Technology Limited et Fancy Dream Limited, trois entrepreneurs de la cuvée 2018 ayant suivi le programme d’incubation de la Turbine, ont également reçu leur certificat.